DJI Mini 4 Pro

Le DJI Mini 4 Pro est le petit drone caméra le plus sûr et le plus avancé à ce jour.

4,5/5 Exceptionnel

Une détection d’obstacles à 360 degrés, la fonction vidéo verticale et un poids au décollage ne nécessitant pas d’enregistrement font du DJI Mini 4 Pro le meilleur drone caméra ultraléger que nous ayons testé.

Le DJI Mini 4 Pro, proposé à partir de 799 euros, est un drone caméra de taille réduite mais exceptionnellement performant.

Il est conçu pour être pliable, ce qui facilite grandement son transport, et sa légèreté lui permet d’échapper aux obligations d’enregistrement dans de nombreuses régions.

Ce drone caméra est équipé d’une remarquable caméra Quad Bayer capable de basculer rapidement entre un affichage en mode paysage et un enregistrement vidéo en mode portrait.

Grâce à ses capteurs de détection d’obstacles à 360 degrés et à ses capacités vidéo en HDR, il surpasse son prédécesseur, le DJI Mini 3 Pro.

De ce fait, il s’établit comme notre premier choix éditorial, tant pour les créateurs de contenus passionnés par la photographie aérienne que pour les débutants qui recherchent une expérience de vol sécurisée grâce à la technologie d’évitement des obstacles.

↓ Obtenez le DJI Mini 4 Pro dès maintenant au meilleur prix ↓

Avantages du drone caméra DJI Mini 4 Pro :

  • Conception ultra-compacte et légère, parfait pour le voyage
  • Pas besoin d’enregistrement dans plusieurs pays du fait de son poids léger
  • Vidéo haute résolution 4K à 60 images par seconde avec divers formats disponibles
  • Durée de vol accrue avec une batterie optimisée
  • Système avancé de détection d’obstacles pour une navigation sûre
  • Fonctionnalités de vol automatique pour une manipulation aisée et intuitive

Inconvénients du drone caméra DJI Mini 4 Pro :

  • Coût relativement élevé par rapport à d’autres drones caméras dans la même catégorie
  • Absence de transpondeur AirSense

Spécifications du drone caméra DJI Mini 4 Pro :

  • Taille réduite pour une facilité de transport exceptionnelle
  • Pèse moins de 250 grammes
  • Caméra 4K offrant des prises de vue de qualité supérieure
  • Longévité de vol supérieure grâce à des améliorations de la batterie
  • Capteurs d’obstacles intégrés pour une sécurité accrue
  • Supporte les cartes microSDXC pour le stockage

Le DJI Mini 4 Pro est suffisamment léger pour ne pas être enregistré auprès de l’État

DJI Mini 4 Pro

Pesant seulement 249 grammes, le drone caméra DJI Mini 4 Pro se maintient dans la même catégorie de poids que ses prédécesseurs de la série Mini, ce qui le classe dans une catégorie moins restrictive en matière de réglementations aériennes dans de nombreux pays.

En France et à l’international, ce faible poids offre une grande liberté de vol, notamment dans des régions comme le Canada, l’Union européenne et le Royaume-Uni, où les drones plus lourds sont soumis à des régulations plus strictes.

Pour les novices du pilotage de drone, il est conseillé de se familiariser avec les règles locales avant de se lancer dans le premier vol.

Compact, le drone caméra DJI Mini 4 Pro a des dimensions réduites de 14,8*9,4*6,4cm une fois plié, ce qui facilite son rangement dans un sac avec tous les accessoires nécessaires.

Quant au design, le drone caméra arbore une coque en plastique de couleur gris clair. Les ouvertures de ventilation situées derrière le gimbal et à l’arrière de l’appareil préviennent la surchauffe des composants.

Son design ouvert n’offre pas de protection contre les éléments, une caractéristique que l’on retrouve généralement sur des modèles plus industriels.

Une caméra à double formats d’images et de nombreux capteurs d’obstacles sur le DJI Mini 4 Pro

Mini 4 Pro DJI

La caméra du DJI Mini 4 Pro, positionnée à l’avant sur le nez du drone, bénéficie d’une optique de 24mm F1.7 qui garantit des vidéos éclatantes et bien définies dans une variété de conditions lumineuses.

Elle est montée sur un cardan triaxial qui assure une stabilisation d’image comparable à celle d’un steadicam, même lorsque le drone caméra réalise des manœuvres aériennes complexes.

Cette caméra est capable de pivoter pour une inclinaison de 60 degrés vers le haut et s’adapte aux formats de prise de vue horizontal (16:9) ou vertical (9:16), idéal pour des plateformes comme YouTube et TikTok.

Les capteurs d’obstacles, qui encerclent le drone caméra à 360 degrés, rendent le DJI Mini 4 Pro apte à naviguer même dans des environnements densément obstrués.

Ce système avancé de détection, amélioration significative par rapport au dispositif tri-directionnel du DJI Mini 3 Pro, permet désormais une perception complète de l’espace environnant, y compris les côtés et le dessus du drone caméra.

Cela confère au DJI Mini 4 Pro une autonomie et une sécurité accrues lorsqu’il suit des sujets dynamiquement.

Bien que le DJI Mini 4 Pro dispose de 2Go de mémoire interne, cette capacité reste limitée, offrant juste assez d’espace pour environ trois minutes d’enregistrement en 4K à 30fps.

Cela peut dépanner en cas d’oubli de carte mémoire, mais il est conseillé d’investir dans une carte microSD V30 UHS-I d’au moins 64Go pour une utilisation optimale.

Un port USB-C à proximité du logement de la carte facilite le transfert de données vers un ordinateur et le rechargement de la batterie.

↓ Obtenez le DJI Mini 4 Pro dès maintenant au meilleur prix ↓

Faut-il considérer d’autres drones caméras que le DJI Mini 4 Pro ?

DJI Mini Pro 4

Dans l’univers des drones caméras grand public, DJI semble souvent concurrencer ses propres produits.

Alors que des marques telles que Parrot, Skydio et Yuneec se tournent de plus en plus vers des marchés de niche, professionnels et industriels, l’Evo Nano+ d’Autel Robotics, affiché à 1.099 euros, se présente comme la principale alternative au DJI dans la catégorie des drones de 249 grammes.

Pour ceux désirant réduire les coûts, le DJI Mini 3 Pro, souvent proposé à 783 euros sans la radiocommande, constitue une option avantageuse.

Le DJI Mini 3, proposé à 445 euros, offre des performances similaires sans les capteurs d’obstacles, tandis que le DJI Mini 2 SE, à 439 euros, satisfera ceux qui cherchent une solution vidéo plus élémentaire.

En montant en gamme et en prix, vous accédez à des drones caméras nécessitant un enregistrement même pour des vols récréatifs.

Dans cette catégorie supérieure, le DJI Air 3, à 968 euros, pourrait être préférable si vous privilégiez un système à double caméra plutôt qu’une configuration orientée vers la vidéo verticale.

Pour des applications encore plus exigeantes, telles que la cinématographie et la photographie professionnelle, les différents modèles de la série DJI Mavic 3, à partir de 1.149 euros, sont à considérer.

Gardez à l’esprit que l’usage d’un drone caméra à des fins professionnelles requiert souvent une certification spécifique.

Éditions Standard ou Fly More lors de l’achat de votre DJI Mini 4 Pro ?

DJI Mini 4 Pro Fly More Combo Plus

DJI propose le DJI Mini 4 Pro en plusieurs configurations, adaptées aux besoins et budgets variés.

L’édition standard, proposée à 792 euros, est la plus abordable et inclut le drone caméra, une batterie de vol, un câble de charge USB-C, et deux paires d’hélices supplémentaires.

Cette version est accompagnée de la télécommande RC-N2, qui exige que votre téléphone soit utilisé comme écran de contrôle via l’application DJI Fly, compatible avec Android et iOS.

Cette télécommande se recharge via USB-C et est livrée avec des câbles pour connecter un appareil Lightning ou USB-C.

Pour 997 euros, il est possible d’acquérir le drone caméra DJI Mini 4 Pro avec les mêmes accessoires que mentionnés précédemment, mais avec la télécommande RC 2, plus avancée.

Cette télécommande dispose d’un écran tactile intégré et fait tourner l’application DJI Fly sur un système Android personnalisé, vous épargnant ainsi l’utilisation de votre téléphone pendant le vol.

Le pack Fly More Combo, offert à 1.129 euros, comprend le drone caméra DJI Mini 4 Pro et la télécommande RC 2, mais ajoute également d’autres accessoires : trois batteries de vol au lieu d’une seule, un chargeur multiple qui les recharge séquentiellement, trois paires d’hélices de rechange et un sac à bandoulière zippé.

↓ Obtenez le DJI Mini 4 Pro dès maintenant au meilleur prix ↓
Batterie DJI Mini 4 Pro

Le Fly More Combo Plus, à 1.189 euros, substitue les trois batteries de vol standards par des batteries Plus, qui prolongent la durée de vol jusqu’à 45 minutes, comparées aux 34 minutes de l’édition standard.

Il est important de noter que ces batteries sont plus lourdes, ce qui fait légèrement dépasser le poids du drone caméra le seuil d’enregistrement de l’État, une considération mineure pour les acheteurs français mais qui pourrait valoir la peine pour la durée de vol accrue.

Nous avons testé le drone caméra DJI Mini 4 Pro Fly More Combo, et lors des essais, nous avons atteint une durée de vol proche des 34 minutes annoncées en maintenant le drone caméra en mode de vitesse normale avec l’évitement d’obstacles activé, et environ 25 minutes dans un vol mixant les vitesses normales et élevées en mode Sport.

Nous recommandons de réserver le mode Sport aux espaces ouverts, car il désactive les capteurs d’obstacles.

Le drone caméra DJI Mini 4 Pro atteint une vitesse de 38,6 kilomètres par heure en mode Normal et monte à 57,9 kilomètres par heure en mode Sport, tandis que le mode Cine limite la vitesse à environ 17,7 kilomètres par heure pour des prises de vidéos plus douces.

Fonctions de sécurité avancées sur le DJI Mini 4 Pro

DJI Mini 4 Pro Fly More Combo

Le drone caméra DJI Mini 4 Pro est équipé d’un GPS intégré, une fonctionnalité standard pour les quadcoptères.

Pendant nos tests, le drone caméra a mis environ 45 secondes à se connecter aux satellites, et le contrôleur indique clairement quand le point de départ est enregistré.

Cette fonctionnalité permet d’utiliser le mode « Retour à la maison », qui s’active automatiquement si la connexion entre le drone caméra et la télécommande est perdue. Vous pouvez également activer ce mode manuellement.

Le système GPS joue également un rôle crucial dans la stabilisation du drone caméra en vol. Le DJI Mini 4 Pro a maintenu un vol stationnaire stable sans dérive notable lors des essais.

De plus, le GPS supporte la fonction « Trouver mon drone », qui enregistre la dernière position connue du drone caméra sur une carte dans l’application, vous aidant ainsi à localiser un drone caméra qui se serait posé loin du point de décollage.

Des capteurs orientés vers le bas lisent également le terrain sous le drone caméra, améliorant ainsi sa stabilité à basse altitude et en intérieur.

DJI a intégré à ses drones caméras un système de géofencing nommé FlySafe, qui interdit les décollages dans les zones de vol restreintes, telles que les espaces aériens autour des centrales nucléaires, et vous alerte si vous vous approchez d’un aéroport ou d’une autre zone de vol restreinte.

Pour les débutants, il est recommandé de consulter FlySafe pour identifier les restrictions applicables dans votre région ou vos sites de vol favoris.

Ce système autorise également les pilotes professionnels, munis des permissions nécessaires, à décoller dans des zones normalement interdites.

Pour ceux qui jugent ces restrictions trop contraignantes, le modèle concurrent Autel Robotics Evo Nano+ n’emploie pas de géofencing.

Les opérateurs de drones caméras certifiés qui opèrent à proximité d’aéroports et d’autres appareils aériens devraient envisager le DJI Air 3 ou le DJI Mavic 3, car ces modèles sont équipés du capteur ADS-B AirSense, absent sur le DJI Mini 4 Pro.

Ce capteur peut alerter le pilote via un signal lumineux sur la télécommande lorsqu’un aéronef piloté s’approche, renforçant ainsi la sécurité du vol.

↓ Obtenez le DJI Mini 4 Pro dès maintenant au meilleur prix ↓
DJI Mini 4 Pro DJI Mavic 3 Cine
L'imposant DJI Mavic 3 Cine (à gauche) à côté du petit DJI Mini 4 Pro (à droite)

Le système de détection d’obstacles du DJI Mini 4 Pro est particulièrement avancé, utilisant six capteurs pour cartographier de manière exhaustive l’environnement et éviter les collisions sous tous les angles.

Ce système offre divers modes opératoires. Le mode « Freinage » arrête le drone caméra DJI Mini 4 Pro dès qu’un obstacle se présente sur sa trajectoire.

Les modes « Bypass » et « Nifty Bypass », quant à eux, ajustent la trajectoire du drone caméra DJI Mini 4 Pro pour esquiver les obstacles tout en tentant de maintenir le cap initial.

Le mode Bypass opte pour une approche conservatrice en évitant simplement les obstacles, alors que le mode Nifty Bypass permet une navigation plus dynamique et agile.

Lors de nos tests, nous avons expérimenté le mode Nifty Bypass pour un vol à basse altitude autour de quelques arbres et le long d’un chemin boisé.

Cette fonction nous a permis de nous concentrer exclusivement sur le cadrage de la caméra, tandis que le système APAS 6.0 (« Advanced Autopilot Assist System ») analysait l’environnement en temps réel et adaptait le parcours pour contourner clairement les obstacles.

Nous avons frôlé l’accident à plusieurs reprises : le train d’atterrissage du drone caméra DJI Mini 4 Pro s’est accroché à un toit de bardeaux et le drone caméra a failli se crasher après s’être empêtré dans des branches fines.

Heureusement, nous avons réussi à faire atterrir le drone caméra sans incident majeur, subissant seulement quelques égratignures sur le dessous en plastique.

Malgré ces quelques péripéties, ce fut la meilleure performance d’évitement d’obstacles que nous avons pu observer avec un drone caméra de cette catégorie légère.

Il rivalise presque avec le DJI Air 3, plus imposant, qui a réussi un parcours similaire sans la moindre erreur.

Les capteurs de détection d’obstacles du DJI Mini 4 Pro sont également essentiels dans les modes de vol entièrement autonomes.

Ce drone caméra prend en charge les QuickShots et les MasterShots, des séquences préprogrammées telles que des orbites, des tire-bouchons, des retours en arrière et d’autres types de prises de vue dynamiques centrées sur un sujet spécifique.

Ces manœuvres, souvent impliquant des mouvements latéraux et ascendants, sont rendues plus sûres grâce à l’utilisation des capteurs qui couvrent tous les angles du drone caméra, offrant une amélioration notable par rapport au DJI Mini 3 Pro.

En plus de leur rôle dans la navigation autonome, les capteurs d’obstacles jouent un rôle crucial lors du suivi de sujets avec le mode Active Track.

Ce mode permet au drone caméra DJI Mini 4 Pro de suivre de manière fiable les personnes et les véhicules, bien qu’il ne soit pas adapté au suivi d’animaux ou d’autres types de sujets mobiles.

Une des caractéristiques particulièrement appréciables du drone caméra DJI Mini 4 Pro est son interface de suivi améliorée, qui inclut une molette sur l’écran permettant aux utilisateurs de modifier facilement la direction de suivi du drone caméra.

Cette fonctionnalité offre un contrôle plus précis et intuitif comparé aux simples boutons directionnels que l’on trouve sur la plupart des autres drones caméras.

Caméra Quad Bayer avec couleurs HDR pour le DJI Mini 4 Pro

DJI Mini 4 Pro vs Mini 3 Pro

Le drone caméra DJI Mini 4 Pro est équipé d’une caméra améliorée par rapport à celle du DJI Mini 3 Pro, tout en conservant certaines spécifications clés comme l’objectif de 24 mm F1.7 et le capteur d’image CMOS Quad Bayer de type 1/1.3.

Les deux modèles partagent également les mêmes modes d’enregistrement, à savoir 4K60fps 10 bits, ralenti 4K100fps et Hyperlapse.

Cependant, le drone caméra DJI Mini 4 Pro se distingue par l’introduction de deux nouveaux profils de couleurs : le HDR HLG, qui utilise l’espace colorimétrique étendu Rec.2020, et le profil D-Log M plat, conçu pour les créateurs cherchant un contrôle créatif plus poussé.

Le profil HDR HLG est un véritable profil HDR et est conçu pour offrir un excellent rendu sur les téléviseurs HDR, sans nécessiter de correction de couleur supplémentaire.

En comparaison, le profil standard, qui utilise l’espace colorimétrique SDR Rec.709, est plus limité mais conserve parfaitement les détails dans les zones d’ombre et de lumière, même dans les scènes complexes telles que les levers et couchers de soleil.

Pour les débutants, il est recommandé de rester sur le profil standard car les séquences capturées sont plus simples à éditer et à traiter.

Cependant, pour ceux qui envisagent de projeter leurs créations sur des écrans UHD HDR à domicile, l’utilisation du profil HDR HLG peut s’avérer très avantageuse.

Nous avons pu observer que les séquences testées en HDR sur un téléviseur HiSense 65U8H étaient réellement impressionnantes, démontrant la capacité du drone caméra à capturer des images dynamiques et éclatantes.

↓ Obtenez le DJI Mini 4 Pro dès maintenant au meilleur prix ↓
Test DJI Mini 4 Pro

L’ouverture lumineuse de la caméra du DJI Mini 4 Pro est particulièrement efficace pour les prises de vue en conditions de faible luminosité, comme lors de scènes crépusculaires ou de paysages urbains nocturnes.

De plus, son filtre en verre transparent est amovible, ce qui permet aux utilisateurs de le remplacer par un filtre ND afin de réduire l’intensité de la lumière entrante.

Ceci est essentiel pour capturer des séquences qui semblent naturelles même en plein soleil.

La caméra du DJI Mini 4 Pro offre également une large gamme d’inclinaisons, allant de -90 degrés (vers le bas) à 60 degrés vers le haut, augmentant ainsi sa flexibilité en termes d’angles de prise de vue.

Elle est capable d’enregistrer des vidéos tant en format écran large (16:9) qu’en format vertical (9:16), adaptées respectivement aux plateformes comme YouTube et TikTok.

Pour ceux qui recherchent des prises de vue encore plus larges, DJI a également conçu un adaptateur grand angle qui peut être fixé à l’objectif pour élargir le champ de vision, offrant ainsi des perspectives plus immersives et captivantes.

La qualité vidéo du DJI Mini 4 Pro est exceptionnelle pour un drone caméra de sa taille, caractérisée par une acuité remarquable des détails et une fidélité des couleurs qui se distinguent nettement.

Le cardan, en assurant une stabilisation impeccable, contribue grandement à la fluidité des vidéos, même lors de manœuvres complexes telles que les virages.

Le capteur performe un balayage rapide, ce qui aide à minimiser les biais et les distorsions typiques de l’obturation par roulement, améliorant ainsi la qualité générale des prises.

Toutefois, il est à noter que la balance des blancs peut varier en réponse aux changements de la lumière ambiante.

Il est donc recommandé de régler manuellement cette fonction pour maintenir une cohérence dans les couleurs et l’exposition à travers différentes conditions d’éclairage.

Lors de nos tests, nous avons également observé des artefacts tels que des images fantômes, se manifestant par des taches de couleur verte, particulièrement lors de vols directs vers le soleil, ainsi que du flare lorsque les rayons solaires frappaient l’objectif sous différents angles.

Drone DJI Mini 4 Pro

Le zoom numérique de la caméra du DJI Mini 4 Pro permet un agrandissement jusqu’à 3x (équivalent à 72mm), mais il est à noter que la qualité de l’image devient assez médiocre à ce niveau de zoom.

Cependant, le zoom est parfaitement utilisable jusqu’à 2x, ce qui peut s’avérer utile pour des prises de vue nécessitant un rapprochement modéré sans trop sacrifier la qualité de l’image.

Pour ceux pour qui la qualité du téléobjectif est primordiale, le drone caméra DJI Air 3 pourrait être une meilleure option. Ce-dernier propose un objectif de 24mm ainsi qu’un second de 70mm, offrant un grossissement de qualité optique pour des images nettement plus claires.

Il est important de sélectionner attentivement votre profil vidéo avant de lancer un vol.

Comme mentionné précédemment, le profil standard utilise l’espace colorimétrique Rec.709, largement reconnu pour sa compatibilité avec la plupart des écrans et sa facilité d’intégration dans les logiciels de montage vidéo de base.

En revanche, passer au mode HDR convertit l’espace colorimétrique en Rec.2020, qui offre une gamme de couleurs plus large mais est plus complexe à éditer.

De plus, les séquences capturées en Rec.2020 ne se mélangent pas aisément avec celles en Rec.709.

Par exemple, Final Cut Pro nécessite des bibliothèques distinctes pour gérer différents espaces colorimétriques, ce qui peut compliquer le processus de post-production.

Le profil D-Log M, intégré au drone caméra DJI Mini 4 Pro, est spécifiquement conçu pour les monteurs vidéo expérimentés.

Ce profil offre une image plate avec un contraste et une saturation des couleurs réduits, ce qui peut donner un rendu initialement terne.

Cependant, cette neutralité est précieuse car elle permet aux professionnels de la post-production d’ajuster les couleurs selon leurs préférences spécifiques, nécessitant ainsi une certaine expertise et des logiciels adaptés pour exploiter pleinement cette flexibilité.

↓ Obtenez le DJI Mini 4 Pro dès maintenant au meilleur prix ↓
DJI Mini 4 Pro date de sortie

Pour ceux qui recherchent une qualité vidéo supérieure avec un drone caméra, il serait judicieux de considérer des modèles équipés de capteurs d’image plus grands.

Bien que le DJI Air 3 utilise la même caméra principale que le DJI Mini 4 Pro, et ne représente donc pas une amélioration significative en termes de qualité d’image, d’autres options sont disponibles.

L’Autel Robotics Evo Lite+ à 1.212 euros, avec sa caméra de type 1 et son ouverture variable, ainsi que le DJI Mavic 3 Classic à 1.194 euros, équipé d’un capteur Four Thirds, sont d’excellentes alternatives.

Ces drones caméras offrent non seulement une qualité d’image supérieure, mais aussi des photos plus nettes et plus détaillées, même si leurs capteurs ont moins de pixels que le capteur Quad Bayer de 48MP du DJI Mini 4 Pro.

Pour la photographie, le drone caméra DJI Mini 4 Pro offre des options de résolution de 48 mégapixels ou de 12 mégapixels, ainsi que le choix entre le format JPG, prêt à être partagé, et le format RAW DNG, qui est plus flexible pour la post-production.

Une option combinant RAW et JPG est également disponible, permettant aux photographes de maintenir une flexibilité maximale dans le traitement de leurs images.

La qualité d’image du drone caméra DJI Mini 4 Pro est comparable à celle des smartphones haut de gamme, et la sortie à 12 mégapixels est étonnamment plus nette que prévu, grâce à un processus de sous-échantillonnage efficace.

DJI Mini 4 Pro prix

Les photos prises avec le drone caméra DJI Mini 4 Pro capturent une large plage dynamique, révélant des détails fins dans les zones sombres tout en conservant des hautes lumières bien définies, même dans des conditions de lumière complexe, comme illustré dans les scènes de lever de soleil testées.

Ce niveau de performance en termes de capture d’image fait du drone caméra DJI Mini 4 Pro un outil extrêmement compétent pour les amateurs de photographie aérienne, en particulier ceux qui rencontrent des environnements de lumière variés.

Bien que le drone caméra DJI Mini 4 Pro offre la possibilité de capturer des images à 48 mégapixels, il est important de noter que ces photos ne sont pas extrêmement nettes lorsqu’elles sont visionnées à pleine résolution.

Cependant, à des tailles de visualisation standard, la qualité des images est tout à fait satisfaisante.

Pour une utilisation courante, il est donc recommandé de privilégier le réglage à 12 mégapixels, à moins que vous n’ayez spécifiquement besoin d’un nombre élevé de pixels pour des applications particulières, comme des agrandissements importants ou des recadrages stricts.

Pour maximiser la flexibilité en post-production, l’utilisation du format RAW est fortement conseillée.

Ce format offre une plus grande latitude pour ajuster les détails de l’image, comme l’ouverture des ombres et l’augmentation du contraste.

De notre côté, nous avons utilisé Adobe Lightroom pour modifier les images RAW capturées avec le drone caméra DJI Mini 4 Pro, ce qui m’a permis de renforcer significativement l’impact visuel par rapport aux fichiers JPG, notamment dans des scènes complexes comme les paysages au lever du soleil.

Conclusion : le DJI Mini 4 Pro est le meilleur petit drone caméra

Le DJI Mini 4 Pro se distingue comme étant le meilleur drone caméra de petite taille disponible sur le marché, tout en respectant les normes de poids au décollage fixées par l’État, ce qui dispense de l’obligation d’enregistrement.

Son système d’évitement des obstacles avancé le rend plus sécuritaire à piloter que son prédécesseur, le drone caméra DJI Mini 3 Pro, et son moteur vidéo supporte cette appellation « Pro » avec un éventail de profils de couleurs plus élaboré et robuste.

La caméra, capable de filmer à la fois en format écran large et vertical, est extrêmement versatile, s’adaptant parfaitement à différentes plateformes de diffusion.

Pour les utilisateurs dont la priorité est la qualité photographique plus que les fonctionnalités vidéo, le drone caméra DJI Mavic 3 Classic avec son capteur plus grand pourrait être une meilleure option.

Toutefois, le drone caméra DJI Mini 4 Pro reste une valeur exceptionnelle, méritant amplement notre distinction du « Choix de la rédaction ».

Il combine efficacement un ensemble de fonctionnalités adaptées à la majorité des utilisateurs à un prix compétitif, ce qui en fait une option idéale pour ceux qui recherchent un drone caméra compact sans compromettre les performances et la qualité.

↓ Obtenez le DJI Mini 4 Pro dès maintenant au meilleur prix ↓
Sommaire
Retour en haut